Quand un bonhomme
de chair, de métal, de maïs ou de sang
confie qu'il me trouve intelligent,
je crois être idiot.
Et quand il s'horrifie de ma bêtise,                                                    je me vois
subitement intelligent.



Esquisse d'Héphaïstos, mai 2015

    

Toujours adossée à l'arboretum
de la Soulièvres prairie,
jusqu'à ce que mort s'en décroche,
s'en métabolisme, s'ensuive.

                                                   





                                                                                       

                                                     




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement