Une exposition regroupant plusieurs artistes, en mai 2015, réalisée avec l'aide du Centre Socio-Culturel d'Airvault.
Ces acteurs s'inscrivant au sein du collectif PINGOUAINS,
«Petite Institution Non Gouvernementale Ouverte Uniquement à l’Art IN Situ»


.Les oeuvres ont fait l'objet d'un signalement visuel, orchestré par Sébastien Collet.
Par égocentricité, et sens des responsabilités, je vous montre le disque boisé, la signalétique adoptant ma petite composition.





."Esquisse d'Héphaïstos", par moi-même, un certain Toniodelavega, toujours visible, enchevêtrée entre deux arbres.
Merci à l'atelier mis à disposition par une entreprise famillartisanale, et à Guillaume Panneau, élaguarbre de renom!





.Vous pouviez aussi lire de vos yeux, à bout de bras, des panneaux d'écriture, des "Accents extérieurs", disposés le long du chemin, liant ces façonnades.
Désormais, décomposés par le temps, réincarnés par les vents, invisibles ou presque dorénavant.
Aux textes, me, et à la gravure, Mister Collet.

Pensée aussi pour Jean-Marie Giret et son amie Véronique qui nous ont fournis les poteaux en bois que nous avons fixé en terre, et aux plexiglass panneaux.








."Mix pour la marquise", des boîtes aux lettres sonores, accompagnées d'un contrebassiste journalier, dont l'enregistrement fut composé par le facteur sons Bosstoo, et ses arrangements musicaux, que vous pourrez apprécier certains week-ends, à la chapelle et sa marquise décédée.
http://djbosstoo.wix.com/ecouter-djbosstoo





."L'arbre à sons, et à mémoires", orné par des objets déchus du quotidien, un espace que vous pouvez aussi investir en déposant des éléments dont vous ne vous servez plus.
Une installation façonnée par Mino D.C, de l'artodéchetèque du Grand Moiré de Soulièvres.
Bien aidé par meuleuse, perceuse, les jeunes du PAJ, et un tracteur municipal.
http://ateliermino.free.fr/



(Vidéos réalisées par Mino D.C)



."Sans titre à la noix", une oeuvre s'échappant de l'esprit de Sébastien Collet que j'ai croisé chemin passé, chemin passant, pour l'occasion.
Et, après quelques rencontres avec fer à souder, tiges filetées, bouées de sauvetage, voici ce résultat à la noix...de muscade?





.Une "Anamorphose", entreprise par Liska, un jeu de perception visuelle,
les pierres municipales et l'huile de coude des hommes/chevaux faisant le reste.
http://liskaart.blogspot.fr/





."Variations de lignes brisées", une création déployée par Cathy Hareng.
Le toucher humain sur les écorces, les arbres s'en souviennent peut-être encore.
http://nenuphartateliers.blogspot.fr/2015/05/une-installation-variation-de-lignes.html





.Enfin, s'est invitée sur les rochers riverains du Thouet, Béatrice Delepine, et ses objets recyclés, réappropriés à beaux cachets.
http://beadupoitou.fr/





 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement